Canine Incluse : Dégagement Chirurgical

Dans environ 2% de la population, apparaît une inclusion de la canine maxillaire supérieure. L’inclusion de la canine inférieure est plus rare.

Cette dent reste donc « coincée » en position haute, plus ou moins éloigné de son site d’évolution normale.

Afin de la mettre en place, il faudra procéder dans un premier temps à la pose d’un appareillage multibague, qui servira d’ancrage. Le dégagement chirurgical se fera dans un second temps chez le spécialiste et se fait en général sous anesthésie locale.

Le dégagement (ou désinclusion) de la canine sera accompagné du collage d’un bouton pendant l’acte opératoire. La canine de lait pourra également être extraite si nécessaire.

Dans un délai d’environ une semaine après la désinclusion, la canine sera mise en traction à l’aide d’un fil élastique au cabinet d’orthodontie.

Cette traction élastique permet son évolution très progressive en respectant son intégrité.

Quelques mois plus tard un contrôle radiographique permettra de vérifier la direction de traction.

Très exceptionnellement, la canine peut présenter une ankylose et rester soudée à l’os.

Ce pronostic défavorable est très peu probable.

Malheureusement dans ce cas il faudra pratiquer son extraction et envisager une solution orthodontique, prothétique ou implantaire.

Article rédigé par le praticien le 03/11/2014

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr